Quel est selon vous le plat le plus représentatif de la gastronomie méditerranéenne ? La paëlla ? Aujourd’hui, ce n’est pas d’elle que nous venons vous parler, mais de celle qui apparaît sur l’image ci-dessus : la fideuá de poissons et crustacés. Un plat de fruits de mer qui, avec le riz emblématique, s’est imposé comme l’un des grands symboles de la cuisine valencienne la plus traditionnelle. Nous plongeons dans les eaux méditerranéennes pour en savoir plus sur son origine, son histoire et, bien sûr, la recette étape par étape.

Origen e historia de la fideuá

Avant de détailler les ingrédients dont vous avez besoin et les étapes qui vous mèneront à la fabrication d’une authentique fideuá, nous voulions savoir comment elle est née et quelle est l’histoire derrière ce plat de fruits de mer qui continue d’être la vedette de tant de fêtes, de jours d’été et de Les dimanches d’aujourd’hui.

La fideuá est une spécialité originale de Gandía et répandue dans toute la Communauté valencienne. C’est un plat de pâtes avec une profonde saveur de la mer, mais il est cuit dans une paella et de la même manière que le riz aux fruits de mer. Tel que défini dans le Diccionari Normatiu Valencià (Dictionnaire normatif valencien), la fideuá est un « plat qui est cuit dans une casserole plate à deux poignées, fait avec des nouilles plus épaisses que la normale et courbes, qui sont cuites dans un bouillon de poisson jusqu’à ce qu’elles soient sèches ”.

Gandía l’a vue naître, mais comment la recette est-elle née pour la première fois ? Son origine, comme celle de nombreuses paellas et ragoûts, se retrouve dans les coutumes des pêcheurs et des marins. L’une des premières légendes fait référence à un incident inattendu qui s’est produit dans les années 1930 au milieu de la mer Méditerranée, en particulier dans les cuisines de l’un des nombreux bateaux qui pêchaient alors à Gandía à la recherche de la meilleure matière première à emporter pour la mer. port.

Comme le raconte le président de l’ Association Gastronomique Gandía Fideuà (AGCFDG), Avelino Alfaro Serrano, c’est sur le bateau « Santa Isabel », avec 6 marins à bord, que la fideuá est née. Citant son histoire, «il est arrivé que, lorsque le moment est venu de préparer la nourriture, le cuisinier a voulu ravir le reste de l’équipage avec ses talents culinaires, en préparant une fantastique paella aux fruits de mer . Pour ce faire, et avec beaucoup de soin, il a mis de côté quelques gambas et langoustines, découpé et haché une lotte, et préalablement mis à bouillir tous les déchets de poisson pour en faire un bon bouillon et réaliser ainsi une paella fantastique à partager avec ses compagnons. .

La fideuá qui voulait être la paella

Ce qui s’est passé à ce moment-là était non seulement inattendu pour le patron lui-même et ses invités, mais marquerait l’origine de notre plat vedette aujourd’hui. Après avoir frit les gambas et le reste des crustacés, une fois les tomates, l’ail et l’oignon hachés et assaisonnés de paprika et d’un bon filet d’huile d’olive, il était temps d’ajouter le riz. Quelle a été la surprise ? Réalisant que l’ingrédient principal, les céréales, manquait et que la seule chose qu’ils avaient sur le bateau était des nouilles fines et longues, comme des spaghettis.

Heureux revers qui, sans le savoir, donnerait naissance à ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de fideuá. « C’est ainsi qu’il a eu l’idée de hacher la nouille et de l’ajouter à la paella comme si c’était vraiment du riz et de la traiter comme telle. Il laissa sécher la nouille déjà cuite comme s’il s’agissait d’une paella aux fruits de mer normale, et il se prépara à la servir à ses compagnons. Le changement a bien fonctionné pour le cuisinier, tout le monde a été agréablement surpris, grâce à la saveur puissante qu’avait l’invention », détaille le président de l’AGCFDG

C’est ainsi qu’est né ce plat qui, en raison de son lieu d’origine, sera bientôt officiellement connu sous le nom de « Fideuá de Gandía ». La fierté de cette délicatesse de fruits de mer est telle que, depuis 1974, le concours Gandía Fideuá a lieu chaque année , qui au fil des ans est même devenu connu au niveau international. Mais pas seulement cela, mais il y a un hymne officiel de la Fideuá de Gandía créé par Felipe Perles, historien espagnol et auteur de diverses œuvres populaires, ainsi qu’un poème intitulé « El Collar y la Barca », écrit par Manuel Ibáñez Monferrer.

Et tout au long de l’histoire, s’est-on demandé si la fideuá avait jamais voulu renverser la paella en tant que grande icône de la gastronomie valencienne ? En aucun cas. En fait, son succès a été tel que, depuis sa naissance en haute mer, il n’a cessé de se développer et d’être cuisiné à l’extérieur et à l’intérieur de Valence par des chefs renommés et dans de nombreux foyers. Jusqu’à aujourd’hui, où la fideuá continue d’être reconnue comme faisant partie d’une culture culinaire tellement enracinée dans le jardin et la mer. Au riz, au poisson et aux crustacés. au produit local. À la saveur méditerranéenne.

Lors de la préparation de la fideuá, nous avons plusieurs options pour les nouilles que nous allons utiliser. Par exemple, il existe des nouilles spéciales pour fideuá, qui sont creuses à l’intérieur, puis il y a des zones où elles sont faites avec des cheveux d’ange, qui sont des nouilles très fines, et d’autres qui utilisent une nouille un peu plus épaisse. Comme toujours, notre recommandation est que vous utilisiez celui que vous aimez le plus, car c’est pourquoi vous allez le faire à la maison.

Quant à la variété de poissons et crustacés pour votre fideuá, nous vous proposons une sélection qui se marie plutôt bien et qui nous plaît beaucoup. Alors maintenant, on vous laisse l’adapter à vos goûts. On peut par exemple changer la lotte pour un autre poisson, ajouter de la langoustine, changer le calamar pour de la seiche… Une fois qu’on a décidé ce qu’on va mettre dessus, le reste de la recette se coud et chante. oh! Et n’oubliez pas d’utiliser un bon bouillon !

informations sur la recette

  • Temps de préparation : 10 minutes
  • Temps de cuisson : 30 minutes
  • Durée totale : 45 minutes
  • Portions : 4
  • Catégorie : plat principal
  • Type de cuisine : Espagnole
  • Calories par portion (kcal) : 655

Ingrédients pour la fideuá de fruits de mer et poisson pour 4 personnes

  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge
  • 8 gambones (ou 4 gambones et 4 cigarettes)
  • Doit
  • 1 oignon haché
  • 2 ou 3 gousses d’ail, hachées
  • 300 g de lotte hachée sans peau et sans arête
  • 250 g de calamars (ou seiches en morceaux)
  • poivre noir moulu
  • 150 g de tomate râpée
  • 1 cuillère à café pas très pleine de paprika doux
  • 400 g de fines fideos ou fideos para fideuá
  • 750 ml de bouillon de poisson et fruits de mer
  • 8 moules grosses et propres

Pour décorer:

  • Persil frais
  • Tranches de citrons

Comment faire de la fideuá de poisson et de crustacés

Tout d’abord, faites chauffer 4 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge dans la poêle à paella à feu moyen et nous y ferons sauter 8 crevettes royales (si nous avions des langoustines, nous les mettons aussi), pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient rouges de chaque côté, qui libèrent bien la saveur dans l’huile. Salez, retirez et réservez.

Dans la même huile, on fait revenir 1 oignon haché et 2 ou 3 gousses d’ail hachées à feu moyen-doux pendant environ 6 ou 7 minutes, jusqu’à ce que l’oignon soit bien poché, mais sans brûler.

Une fois l’oignon poché, ajouter 300 g de lotte hachée et 250 g de calamars (ou seiches) et faire revenir quelques minutes. Nous assaisonnons

Ensuite, nous ajoutons 150 g de tomate râpée et 1 cuillère à café de paprika sur le dessus. Bien mélanger et laisser réduire la tomate.

Ajouter 400 g de nouilles dans la poêle à paella et les faire sauter pendant quelques minutes avec le reste des ingrédients.

Couvrir avec 750 ml de bouillon de poissons et fruits de mer et mettre à feu vif. Nous goûtons et rectifions sel et poivre. On enlève un peu pour bien répartir les nouilles.

Quand ça commence à bouillir, on répartit dessus 8 moules grosses et propres ainsi que les gambas (et langoustines) que l’on avait réservées. Nous laissons la moitié du temps de cuisson des nouilles cuire à feu vif et l’autre moitié à feu doux. Le temps indiqué sur le paquet.

Laisser reposer environ 5 minutes et servir décoré de persil et de tranches de citron. Il peut être apporté à table avec les moules ouvertes comme indiqué sur la photo.

Comme nous l’avons vu, la fideuá n’est pas née dans les cuisines professionnelles comme une recette écrite avec une liste stricte d’ingrédients, pensée et mise en pratique. C’était plutôt une de ces collations improvisées qui, comme beaucoup de plans dans la vie, se révèlent (dans ce cas, elles ont du goût) très, très bien.

Notre conclusion, faite et la recette reposée, ne peut en être autrement : la fideuá de poissons et crustacés n’a pas grand-chose à envier au riz. Ici on ne peut pas être objectif, car… On aime trop ça !

Résumé de préparation facile

  1. Faites chauffer l’huile dans la poêle à paella à feu moyen et faites revenir les crevettes pendant quelques minutes. Salez les crevettes. Retirer
  2. Dans la même huile, faire revenir l’oignon et l’ail à feu moyen-doux pendant environ 6 ou 7 minutes.
  3. Ajouter la lotte et les calamars. Faire revenir quelques minutes. saison
  4. Ajouter la tomate râpée avec le paprika. laisser réduire
  5. Ajouter les nouilles, bien mélanger et cuire quelques minutes.
  6. Couvrir avec le bouillon et porter à ébullition. Remuez un peu pour bien répartir les nouilles.
  7. A ébullition, décorer avec les moules et crevettes et laisser cuire les nouilles la moitié du temps indiqué à feu vif et l’autre moitié à feu doux
  8. Laisser reposer 5 minutes. Servir décoré de persil et de citron

Laisser un commentaire